Le casting

À la recherche de l'aventurier…

Alors que le concept d'Indiana Jones prenait forme sur le papier, la quête de son incarnation en chair et en os dut commencer.

George Lucas : « Initialement j'avais écarté Harrison Ford (ils avaient déjà tourné ensemble American Graffiti et Star Wars), je ne souhaitai pas devenir comme Scorsese avec Robert De Niro. […] Je voulais un nouveau visage pour le personnage, pour qu'on ne l'identifie pas à un autre film, un autre rôle. Je voulais un acteur qui serait Indiana Jones. »

Steven Spielberg (en 1981) : « À l'origine nous cherchions un parfait inconnu… De manière un peu suffisante, nous pensions fabriquer une star à partir du premier ouvrier du bâtiment à Malibu. Mais, nous n'avons pas trouvé d'ouvrier du bâtiment à Malibu. Nous avons finalement dû nous raisonner et poursuivre nos recherches d'une manière plus concrète à Hollywood. »

Le rôle d'Indiana Jones…

Tom Selleck

Mike Fenton le directeur de casting avait une préférence pour Jeff Bridges, mais Marcia, madame Lucas ainsi que Spielberg avaient "craqué" pour un acteur remarqué dans un téléfilm. Il s'agissait de Tom Selleck. Il venait de tourner à Hawaï un téléfilm qui pourrait bien donner lieu à une série en cas de succès. En conséquence, Lucasfilm demanderait à la chaîne CBS de repousser le tournage éventuel. Intitulé Magnum P.I., le pilote fut diffusé à la télévision et obtint une audience record.

Ce que Lucas ignorait, c'était que le producteur de Magnum n'était autre que Glen Larson, celui-là même qui s'était largement inspiré de La Guerre des Étoiles pour sa série Galactica… Avant d'être traîné en justice par Lucas pour plagiat ! Pour se venger, Larson annonça la mise en chantier immédiate de la série Magnum, avec Tom Selleck dans le rôle principal !

Steven Spielberg : « On voulait Tom Selleck. Et on lui a fait passer un essai qui était parfait. On l'a engagé, mais CBS nous a dit qu'il était sous contrat chez eux. » Il ne restait plus que trois semaines avant le début du tournage pour trouver LE comédien qui incarnerait Indiana Jones.

Le saviez-vous ?

Pour l'anecdote, le tournage de Magnum P.I. fut interrompu de longues semaines à cause d'une grève des acteurs à Hollywood. Dans le même temps, celui du film Les Aventuriers de l'Arche Perdue débutait en Europe. Tom Selleck, aurait finalement pu devenir Indiana Jones…

Vous remarquerez que le chapeau original était gris (comme le confirme Harrison Ford dans l'émission Inside the Actors Studio.

Le saviez-vous ?

En 1983, Tom Selleck fut aussi l'interprète au cinéma d'un rôle « à la Indiana Jones » dans The High Road to China (Les aventuriers du bout du monde). Le film ne connut malheureusement qu'un succès mineur. On notera la présence de deux anciens acteurs "malheureux" du film Les Aventuriers de l'Arche Perdue ; Michael Sheard, le capitaine du sous-marin allemand (ses scènes furent coupées au montage) et de Terry Richard, l'homme au sabre menaçant qu'Indy exécute de manière expéditive.

Le saviez-vous ?

Tom Selleck a eu « sa revanche » en interprétant le rôle d'Indiana Jones dans l'épisode 159 de la huitième et dernière saison de Magnum P.I. intitulé : Legend of the Lost Art (À la Recherche de l'Art Perdu).

Résumé : Magnum risque sa vie pour aller chercher au fond d'une grotte un ancien parchemin que l'a chargé de trouver Higgins. Mais le parchemin, qui contient l'Art perdu des anciens, est volé à Higgins par Peter Riddley-Smythe, un espion surgi du passé de l'ancien sergent-major. Connie Northrup, une ancienne amie de Magnum, s'adjoint à la fine équipe pour retrouver le document précieux et contrer le sinistre Riddley-Smythe et le redoutable Malcolm, prêts à tout pour mettre la main sur le trésor indiqué sur le parchemin.

Quelques autres prétendants

Peter Coyote
Nick Nolte

Nick Nolte a refusé de porter le fameux feutre.

Powers Boothe qui était déjà une grande star à cette époque, a refusé de venir passer une audition.

Peter Coyote fut pressenti pour le rôle et fit un bout d'essai. Spielberg l'engagea pour son film suivant : E.T. l'Extra-terrestre.

Le saviez-vous ?

Peter Coyote raconte son audition catastrophe à l'occasion de la sortie d'E.T. en DVD.

Peter Coyote : […] Mike Fenton a fait le casting. C'était un de mes fans, il pensait que j'étais destiné à faire de grandes choses. Un jour, il m'a appelé pour me demander : « As-tu un Fedora ? », un chapeau à la Dick Tracy. Il a dit : « Prends-le, je veux que tu fasses une audition pour le nouveau film de Steven Spielberg, Raiders of the Lost Ark.

J'étais dehors et Steven était dans une pièce comme celle-ci, au milieu des projecteurs et des rideaux. Mike m'a dit : « Reste derrière les rideaux, je vais te présenter et tu entreras. » J'ai mis mon chapeau de travers et relevé le col de ma veste. Mike a dit : « Steven, je veux te présenter Peter Coyote. » Je suis entré. Les spectateurs ne le voient pas, mais tous ces projecteurs sont montés sur de grands pieds qui dépassent. J'ai avancé, j'ai trébuché sur un de ces pieds et je suis entré en tanguant, titubant et tombant. On ne pouvait pas ressembler moins au héros d'un film d'action. Steven était assis, il me regardait en pensant : Qu'est-ce qu'il fait là, celui-la ? »

On a parlé et il s'est souvenu de moi, je crois et on m'a dit qu'il m'avait vu dans Southern Comfort (Sans retour). Et puis on m'a appelé pour E.T. The Extra-Terrestrial

Extrait du bonus du DVD E.T. The Extra-Terrestrial, « l'évolution et la création d'E.T. » Un film Universal Pictures.

Depuis Peter Coyote s'est « vengé » d'Harrison Ford… En ayant une liaison avec sa femme… Rassurez-vous il s'agit juste d'un rôle (Cullen Chandler) pour le film de Sydney PollackRandom Hearts (L'Ombre d'un Soupçon), en 1999.

Jeff Bridges
Tim Matheson
John Shea

Tim Matheson et John Shea ont aussi passé le casting et donné la réplique à Karen Allen.

Karen Allen : « J'ai aussi auditionné avec d'autres comédiens pressentis comme Tim Matheson ou John Shea. Par la suite, j'ai appris que Jeff Bridges avait aussi été approché, et le plus drôle, c'est que je l'ai retrouvé quelques années plus tard dans Starman. Bref, le fait est que j'ai obtenu le rôle de Marion alors que celui d'Indiana Jones n'avait pas encore été attribué. »
Les Années Laser n°96

On peut citer aussi Kurt Russell et Dennis Quaid.

Kris Kristofferson

Le dernier prétendant en lice fut sans doute l'acteur Kris Kristofferson.

Peter Botwright (le créateur de la veste en cuir d'Indiana Jones) : « À l'origine, on nous (Wested Leather Co.) avait demandé de fabriquer la veste aux tailles de l'acteur Kris Kristofferson. Mais apparemment, au dernier moment, il n'a pas eu le rôle et c'est là qu'Harrison Ford est entré en scène. » Lucasfilm Magazine N°30

Il ne peut en rester qu'un !

Un certain Ford

En mal d'acteur, Spielberg relança la candidature de Ford.

Harrison Ford : « J'ai fait la connaissance de Steven Spielberg deux semaines avant le tournage. C'est Lucas qui a fait appel à moi. Un autre acteur était prévu au départ, mais il s'était déjà engagé sur d'autres projets, et George m'a demandé de lire le script. Autant vous dire que dès que j'en ai commencé la lecture, je me suis rendu compte que c'était formidable. La seule réserve que j'émettais était qu'Indiana Jones ne soit pas un Han Solo bis. »

George Lucas : « Le rôle était fait pour lui et personne d'autre. » A look inside - épisode 24

Steven Spielberg : « Je crois surtout que les films ont un destin. Et que la manière dont les films sont faits, comment, par qui et avec qui n'est finalement pas le hasard… Je pense réellement que la destinée d'Harrison Ford était de jouer Indiana Jones. Je suis sûr cependant que Tom Selleck aurait été un Indiana Jones parfait, je n'ai aucun doute là-dessus. C'était avant qu'il soit connu et je pense qu'il aurait créé une forte impression et que le film aurait aussi bien marché qu'avec Harrison Ford. Mais Harrison a apporté au personnage quelque chose qui n'était pas prévu, un côté mordant, un certain cynisme qui ont fait l'Indiana Jones que tout le monde connaît aujourd'hui. Tom aurait certainement eu un peu plus d'innocence, un peu moins de roublardise… Tom n'aurait jamais pu piller des tombes, Harrison oui ! » Studio N°31

Harrison Ford (au sujet du personnage) : « Tout d'abord, j'ai étudié avec Steven Spielberg mon personnage afin qu'il ne ressemble pas à celui de Han Solo, dans Star Wars. Je pense que s'ils sont tous deux des aventuriers dans le plein sens du terme, s'ils parlent vite et décident de même, s'ils sont également sympathiques et légèrement dénués de scrupules, Indiana Jones est plus sophistiqué que Han Solo, sa personnalité est plus complexe. Dans le passé, il a séduit la fille de son père spirituel, Abner Ravenhood. Il en a des remords, d'autant plus qu'il a abandonné Marion pour partir à la recherche d'autres trésors archéologiques ! C'est certes un fanfaron, un fonceur qui ne peut rester en place, mais il reste humain avec ses faiblesses ; il n'est pas Superman, il a des difficultés financières, il éprouve des sentiments de peur. S'il fait des choses courageuses, je ne le décrirais pas comme un héros. S'il donne des cours, je ne le qualifierais pas d'intellectuel pour autant ! » Extrait du dossier de presse français.

Les prétendantes au rôle de Marion

Debra Winger
Amy Irving

Steven Spielberg : « Je voulais pour elle cette sorte de dureté cynique qu'avaient les femmes pendant la deuxième guerre mondiale, quand elles tenaient alors l'Amérique debout […] » Première N°54

Initialement Spielberg souhaitait avoir l'actrice Amy Irving, mais elle n'était pas disponible. Amy Irving a joué dans Carrie (Carrie au Bal Du Diable) en 1976, dans The Fury (Furie) en 1978, avec Kirk Douglas, elle a prêté sa voix à Jessica Rabbit dans Who Framed Roger Rabbit? (Qui veut la peau de Roger Rabbit ?). Plus récemment elle a joué dans Traffic en 2000.

Le saviez-vous ?

La vie familiale de Spielberg doit beaucoup à Indiana Jones. Amy Irving, l'actrice pressentie pour le rôle de Marion Ravenwood, devint sa première femme de 1985 à 1989. Le 12 octobre 1991, il a épousé la comédienne Kate Capshaw (Willie Scott dans Indiana Jones et le Temple Maudit).

Spielberg s'est alors tourné vers Debra Winger, mais elle n'était pas intéressée. Debra Winger interprétait le rôle de Drusilla la jeune sœur de Wonder Woman dans la série télé. À défaut d'être Marion, elle fut, grâce à sa belle voix grave, la doublure son d'E.T. l'Extra-terrestre du même Spielberg !

Le saviez-vous ?

Debra Winger fait une courte figuration pendant la scène d'Halloween dans E.T. Elle porte une blouse blanche et un masque de monstre de Frankenstein !

Sean Young
Barbara Hershey

L'actrice Barbara Hershey a aussi auditionné. On l'a vue notamment dans The Right Stuff (L'Étoffe des héros) ou dans Hannah and her sisters (Hannah et ses soeurs) de Woody Allen.

L'actrice Sean Young a aussi été contactée pour passer une audition, elle a même fait des essais avec Tom Selleck. Elle a tourné dans Blade Runner, Dune ou encore dans Ace Ventura: Pet Detective (Ace Ventura, détective chiens et chats).

Karen Allen

Au final, le rôle fut attribué à Karen Allen. Steven Spielberg l'avait déjà remarqué dans le film de John Landis : Animal House (American College), 1978.

Karen Allen : « J'avais surtout fait du théâtre, et mes apparitions au cinéma se comptaient sur les doigts d'une seule main : American College, Cruising, Les Seigneurs, une apparition dans Manhattan de Woody Allen… Quand j'ai entendu parler pour la première fois des Aventuriers, je sortais d'Un Petit Cercle d'Amis, un film de Rob Cohen qui occupe une place très particulière dans mon cœur et que très peu de gens ont vu. Steven ma vue dans Un Petit Cercle d'amis, c'était un ami personnel de Rob Cohen. Ce dernier lui a parlé de moi avec enthousiasme et ça lui a donné envie de m'auditionner pour le rôle de Marion. » Les Années Laser n°96

Lawrence Kasdan : « J'étais très heureux avec Karen. Je pense qu'elle est très bonne. C'est un personnage différent de celui que j'ai conçu tandis que Harrison Ford correspondait exactement au personnage d'Indiana Jones. Du fait qu'elle était différente leur relation était différente et cela a tout changé. Mais des fois, vous avez quelque chose de différent et c'est très bien. J'ai vu les essais concernant le personnage de Marion et Karen était la meilleure. J'aime beaucoup ce qu'elle a fait. » L'Écran Fantastique N°21

Le saviez-vous ?

Lawrence Kasdan donna à l'héroïne principale le prénom de Marion en hommage à la grand-mère de sa femme. Alors que Kasdan parlait du film avec sa femme tout en conduisant à Los Angeles, le nom de Ravenwood lui est apparu devant les yeux. Il s'agissait simplement du nom d'une rue : Ravenwood Court.

Le rôle de Sallah

John Rhys-Davies
Danny de Vito

Danny de Vito était le premier choix de Steven Spielberg pour le rôle de Sallah, mais son agent demanda plus que la production n'était prête à payer.

Son second choix s'est porté sur l'acteur Gallois John Rhys-Davies. Il l'avait remarqué dans la série télé Shogun avec Richard Chamberlain.

Il y avait pourtant un petit problème… Le rôle avait été écrit en tenant compte de la petite taille de De Vito et John Rhys-Davies est un véritable colosse. Pour plaisanter il a demandé à Spielberg : « Pour interpréter le rôle, dois-je me faire opérer des genoux ? »

Le saviez-vous ?

Danny de Vito se consolera en jouant au coté de Michael Douglas dans Romancing the Stone (À la poursuite du diamant vert), 1984, réalisé par le très bon Robert Zemeckis.

Ce film dans la lignée des « Indiana Jones », comporte sous forme de clins d'œil, bon nombre de références à Indiana Jones et le Temple Maudit.

Par la magie du cinéma et des effets spéciaux, John Rhys-Davies qui possède une stature comparable à celle d'Orson Welles, est devenu le nain Gimli, pour The Lord of the Rings (Le Seigneur des Anneaux) de Peter Jackson !

Le rôle de René Belloq

Paul Freeman
Giancarlo Giannini
Jacques Dutronc

Pour le rôle de René Belloq, "le méchant" archéologue Français, Spielberg avait initialement pensé à Jacques Dutronc !

Steven Spielberg : « S'il avait su ne serait-ce que se débrouiller en anglais, il aurait eu le rôle. Or il est incapable d'aligner deux mots d'anglais et mon français se limite à la page deux du "Français sans peine". Mais Jacques Dutronc était mon choix numéro un. » Première N°54

Il pensa aussi à l'Italien Giancarlo Giannini (Il a joué récemment dans Hannibal).

Au final, c'est Paul Freeman qui devint le méchant.

Steven Spielberg : « Je n'avais pas encore trouvé l'acteur que je souhaitais. Et j'ai vu cet acteur Anglais qui ma beaucoup plu. Avec ses yeux perçants, il lirait à travers Indy. Je les voyais s'affronter du regard. » DVD de bonus

Paul Freeman : « J'avais fait ce documentaire dramatique intitulé Death of a Princess sur l'Arabie saoudite que Steven a vu, et il a demandé à me rencontrer. Il avait déjà pensé à l'acteur italien Giancarlo Giannini. Quand je suis allé le rencontrer, lui et George Lucas étaient allongés sur le sol à la recherche de nouvelles enceintes avec cette nouvelle invention, le Walkman. »

Le saviez-vous ?

- Dans le script de 1979, le prénom de l'archéologue Français était Émile, mais au final ce fut René.

- Dans l'épisode Le train fantôme & Afrique Noire des Aventures du Jeune Indiana Jones, Paul Freeman interprète le rôle du chasseur Frederick Selous.

Dernière mise à jour le 24/06/2012

Copyright © 2003 - jones-jr.com | version 4.0 | Plan du site | Contact