Sur les traces d'Indy : Venise

Daniel Ramallo

Je m'appelle Daniel Ramallo, je suis un fan espagnol d'Indiana Jones. Indiana Jones et la Dernière Croisade a toujours été mon film préféré.

Il y a douze ans, j'ai effectué une visite dans le désert de Tabernas (Almería, Espagne) et là j'ai commencé à me poser une série de questions concernant le tournage de ce film. Pourquoi avoir choisi ce désert particulier pour le tournage ? Comment ils ont filmé la course poursuite avec le tank ? Qui y a participé ?, etc.

Pour essayer de répondre à toutes ces questions et bien d'autres, j'ai entrepris de mener l'enquête moi-même, en suivant les pas d'Indiana Jones sur les lieux de tournage. J'ai fait une vidéo sur place en m'aidant des captures d'images du film.

J'ai compilé toutes ces informations dans un journal, y compris le merchandising du film. Finalement, ce journal a fini par devenir un livre : Mi particular búsqueda del Grial.

Mon voyage à travers le monde d'Indiana Jones n'est pas encore terminé, j'ai encore des endroits à visiter et de nombreux mystères à résoudre, du moins je l'espère…

Venise

Venise

8 août 1988

Le premier week-end d'août 1988, Steven Spielberg, George Lucas et Robert Watts, ainsi que les acteurs principaux font le voyage de Londres à Venise.

Bien que présente pendant deux jours à Venise, l'équipe ne dispose que d'une seule journée de tournage pour mettre en boîte toutes les scènes dans la ville (de 7 heures à 13 heures). À l'origine les scènes vénitiennes devaient aussi être plus nombreuses, mais il fut décidé de supprimer celles qui n'apportaient rien à l'intrigue principale. Les autorités vénitiennes ont étroitement collaboré à la logistique et à la métamorphose des rues pour restituer l'ambiance de 1938.

Campo San Barnaba (Place San Barnaba), Spielberg marche dans les pas du réalisateur David Lean* en utilisant le même décor que celui du film Summertime "Vacances à Venise" (1955). Dans cette scène Jane Hudson interprétée par Katharine Hepburn tombe dans le canal et en ressort sale et trempée devant les yeux étonnés des touristes présents.

* Rien d'étonnant lorsqu'on connait l'admiration que porte Spielberg au réalisateur David Lean.

Déjà sur Indiana Jones et le Temple Maudit, au Sri Lanka, il avait filmé tout près du lieu de tournage du film Le pont de la rivière Kwai (1957), son film préféré lorsqu'il était à l'école. Pour en revenir à Indiana Jones et la Dernière Croisade, l'équipe partira tourner par la suite en Jordanie, sur les traces de Lawrence d'Arabie (1962).

À noter : Malgré leurs aventures "aquatiques" dans les égouts, à la recherche du tombeau du chevalier, Alison Doody et Harrison Ford sont à peine trempés, tout juste quelques tâches d'eau sur leurs vêtements et les cheveux mouillés.

Au même endroit on trouve Chiesa San Barnaba (l'église San Barnaba) qui figure l'extérieur de la bibliothèque San Barnaba, ainsi que le Ponte dei Pugni (le pont des poings).

À noter : Avant de traverser le pont, Indy vole une fleur pour Elsa qui la place à son revers. Vous ne l'aviez peut-être pas remarqué, mais la fleur n'est pas la même que dans les scènes suivantes des catacombes. Rien d'étonnant finalement, puisque ces scènes ont été tournées quelques jours avant dans les studios Londoniens d'Elstree.

Quitte à vous décevoir il n'y a pas de catacombes à Venise et on le comprend aisément, compte tenu de la situation particulière de la ville. Cette dernière repose sur des pieux en chêne et en aulne enfoncés dans un sol sablonneux le tout étant évidemment immergé.

Le film a immortalisé des incontournables "vues de cartes postales" comme l'embarcadère de Fondamenta della Dogana Salute, la tour Campanile de Saint-Marc et le Grand canal.

Spielberg, Lucas et le producteur Robert Watts étaient très préoccupés par la grande quantité d'antennes qui étaient sur les bâtiments de l'autre côté du Grand canal. Le directeur de photographie Douglas Scolombe les tranquillisa en disant qu'en jouant avec l'exposition on ne les verraient pas à l'écran, ce qui fut le cas.

D'autres endroits de Venise apparaissent dans le film, comme le canal de la Giudecca et le canal de Lavraneri.

À noter : Le quai où Indy débarque Kazim (Kevork Malikyan) a déjà été utilisé dans un James Bond avec Roger Moore Moonraker (1979).

Initialement, la scène de dialogue entre Kazim et Indy sur la vedette était plus longue, mais elle a été écourtée au montage. Pour cette raison elle souffre de faux raccords, comme par exemple, la chemise de Kazim qui est selon les plans, est tour à tour ouverte, ou fermée, dévoilant le tatouage du symbole de la Fraternité de l'Épée Cruciforme.

Les scènes dans l'appartement vénitien de Donovan ont été tournées préalablement en studio, mais par les fenêtres du décor on peut pourtant voir une vue de Venise. Il s'agit probablement d'un photomontage, ou d'une peinture réaliste. On peut y voir un décor de toits avec à l'arrière plan une tour. Cette tour est inspirée par l'église vénitienne Chiesa San Pantaleone Martire.

La dernière scène dans l'appartement de Donovan (les ébats amoureux d'Elsa et Indy) se termine par un fondu enchainé sur une vue d'un canal avec un gondolier. Il s'agit du canal de Malpaga.

À la fin de la journée, une partie de l'équipe : Ford, Doody, Spielberg, Lucas, Watts et quelques autres (qui ne figuraient pas dans les scènes de Venise, comme John Rhys-Davies et Sean Connery), sont restés à l'Hôtel Danielli.

L'équipe a également effectué une visite de remerciement au siège de la police de Venise, pour son appui logistique fourni pendant la journée. Sur place, ils ont signé des autographes et distribué des casquettes promotionnelles du film.

Textes et photos : Daniel Ramallo alias "Darwin Jones" - Mise en forme : Jean-Michel Sorin

Le blog de Daniel Ramallo

Dernière mise à jour le 28/06/2012

Copyright © 2003 - jones-jr.com | version 4.0 | Plan du site | Contact